Cuisine

HOME>Tourisme > Cuisine

Boeuf de Daegwallyeong

photo of Daegwanryung beef

Le Bœuf de Daegwallyeong, parfois appelé « meilleur bœuf du monde », a reçu de nombreux labels de qualité. Élevé en plein air dans une nature intacte, la douceur et la légèreté de sa viande en feront un met de tout premier choix pour les gourmets les plus exigeants. Il est même exporté au Japon depuis 1997, pays pourtant connu pour la sensibilité des papilles de ses habitants au sujet de la qualité de la viande de bœuf.



Colin de Daegwallyeong

photo of Daegwanryung frozen pollack

Avec son goût raffiné et sa texture tendre, on l’appelle aussi parfois le merlan des montagnes. Il est connu pour sa très faible teneur en cholestérol et pour soigner les maux liés au foie grâce aux nombreux nutriments qui le composent. Parmi les nombreuses manières de le préparer, on pourra le consommer grillé, en soupe ou à l’étouffée, en particulier les jours de grand froid.



Soupe de nouilles de sarrasin

photo of Buckwheat noodles

Servi froid, composé de nouilles de sarrasin épaisses et légèrement gluantes, ce plat offrira un goût à la fois rafraîchissant, doux et sucré avec un soupçon de pimenté. Devenu désormais populaire dans l’ensemble de la Corée, il se consomme aussi bien en été que pendant le reste de l’année. Sa composition en fait un plat privilégié des femmes : on le recommande en effet pour la beauté de la peau. De plus en plus populaire ces dernières années, on pourra le découvrir pendant le festival culturel de Hyoseok.



Crêpe de sarrasin

photo of Buckwheat Buchim

Les plats préparés à base de sarrasin sont typiquement représentatifs de la région de Pyeongchang. La crêpe de sarrasin locale est fabriquée soit à partir de farine de sarrasin soit à partir de graines de sarrasin concassées. À la cuisson, on y ajoute souvent des poireaux et du vieux kimchi et on la sert chaude avec différents types de radis marinés. Sur le marché de Pyeongchang, il ne sera pas rare de trouver des échoppes servant ce type de crêpes depuis plus de 3 décennies.



Sashimi de truite

photo of Trout sashimi

Élevées dans les eaux de source préservées de la région, les truites de Pyeongchang ont une chaire exceptionnellement douce qui ravira les papilles des plus exigeants des gourmets. Avec son petit goût de revenez-y, il sera difficile de l'oublier une fois la première bouchée avalée. Élevées au cœur de l’eau claire et froide des montagnes de Pyeongchang, les truites ont une chaire riche en calcium, vitamines, protéines, acides gras essentiels et on dit que les consommer est bon pour l’esprit et la peau, en plus de prévenir la surtension, le diabète, l’anémie ainsi que différents types de cancer. En plus de les savourer crues en sashimis, on peut aussi les consommer grillées, frites et sous de nombreuses autres formes.



Bulgogi “Osam”

photo of Osam Bulgogi

Désormais largement connu en Corée, le Bulgogi « Osam » allie deux ingrédients très consommés dans la péninsule, le calamar (Ojingeo) et la poitrine de porc (Samgyeopsal). C’est des premières syllabes de ces deux mots qu’il tire d’ailleurs son nom : O-sam. Préparé sur le feu façon bulgogi, on y ajoute différents épices, légumes et champignons. L’harmonie parfaite du porc gras et du calmar maigre ainsi que le son du crépitement émis pendant la cuisson en font un plat au charme unique et au goût riche. Consommé avec un verre du soju local, ce plat sera le partenaire idéal de soirées conviviales et rieuses.



방문자 통계