Montagnes

HOME>Tourisme > Montagnes

Mont Balwangsan

photo of Balwangsan

Le Mont Balwangsan, qui culmine à 1458m, tire son nom de la légende d’Ongnyeo, qui raconte le destin tragique de deux amants, Ongnyeo et Balwangsan. Sur le flanc nord de la montagne se trouve la station de Yongpyeong, où l’on pourra profiter pleinement de magnifiques paysages enneigés ainsi que d’un panorama pittoresque au détour d’une randonnée. Le complexe propose également de nombreuses activités qui permetteront de profiter au mieux de sa situation exceptionnelle dans la vallée.


Avec ses reliefs plutôt doux et son absence de sentiers vraiment abrupts, le Mont Balwangsan offre des parcours idéaux à arpenter en automne et au printemps pour tous les passionnés de randonnée. En hiver, d’importants vents locaux et la neige obligeront les grimpeurs à se munir des meilleurs équipements. Pour une montée tout en douceur, n’hésitez pas à utiliser le téléphérique local (« Yeongpyeong Gondola »). Du long de ses 7.4km, cette ligne de téléphérique est la plus longue d’Asie et permet d’atteindre en 17 minutes le sommet où l’on pourra admirer des paysages évoquant la Suisse, immortalisés à la télévision coréenne dans le drama « Winter Sonata ». On pourra d’ailleurs y trouver les statues grandeur nature des deux héros de la série.



Seonjaryeong

photo of Sunjaryung

Ce sommet se situe au coeur de la chaine de montagne Baekdudaegan. Au nord, le sommet Noinbong se dresse sur la montagne Odaesan. Au sud se situe le sommet de Neunggyeongbong. Le sommet de Seonjaryeong est connecté aux deux autres par des sentiers de randonnée d’un niveau très accessible qui conviennent à tous les âges et toutes les formes physiques. On profitera aussi bien sûr d’un panorama complet de la ville de Gangneung et de son port.



Mont Odaesan

photo of Odasan

Le parc naturel national de la montagne Odaesan abrite de nombreux temples bouddhistes et une grande variété d’espèces animales rares et de plantes médicinales. Pour la randonnée, on pourra partir du temple de Sangwonsa puis continuer jusqu’au sommet en passant par le temple de Woljeongsa et son palais Jeokmyeolbogung, sanctuaire d’une relique de Bouddha. Birobong, son sommet est l’un des cinq sommets dont la montagne tire son nom (« Odaesan » signifiant montagne aux cinq sommets, quarte sommets orientés vers chacun des quatre points cardinaux plus un sommet supplémentaire central).



Mont Gyebangsan

photo of Gabangsan

Du haut de ses 1577m, le Mont Gyebangsan est le 5e plus haut sommet de Corée du Sud, devancé par les Monts Hallasan, Jirisan, Seoraksan et Deogyu. À l’ouest de la montagne, le col de Unduryeong peut être franchi en voiture, et ce malgré sa hauteur (alt. 1089m). Au nord, la vallée abrite une espèce d’ours rare, l’ours noir d’Asie. Au sud, on pourra profiter des bienfaits de l’eau médicinale de Bangadari. La montagne abrite une grande variété de plantes dont certaines sont médicinales, comme le ginseng sauvage, ce qui ne manque pas d’attirer tout au long de l’année de nombreux cueilleurs et autres déterreurs. De par l’aspect exceptionnel que lui donnent les nombreuses azalées royales qui y fleurissent, la région a été désignée comme protégée.


Les neiges ne fondant en général pas avant le mois de mars, elles offrent de magnifiques paysages et rendent la montagne est très appréciée des randonneurs. Au départ de Unduryeong, le dénivelé jusqu’au sommet situé à 1089m n’est que de 488m, rendant le parcours relativement accessible. Au sommet, on pourra profiter d’une vue rare et panoramique sur la région avec les Monts Seoraksan et Jeombongsan au Nord, Odaesan, Noinbong et Daegwallyeong à l’Est, Hoegisan et Taegisan à l’ouest.



Mont Baekdeoksan

photo of Baekduksan

Situé au sud-ouest du district de Yeongwol, le Mont Baekdeoksan (qui culmine à 1350m) abrite en son sein le temple bouddhiste de Beobheungsa. La croyance populaire veut que la montagne abrite 4 trésors en son sein, lui valant le surnom de « Montagne aux Quatre Trésors ». On dit ainsi qu’à l’est se cache le Vernis du Japon, qu’à l’ouest on peut trouver du ginseng sauvage, et qu’au nord et au sud on trouve de la glaise blanche qui fut un temps consommée par les Coréens dans les périodes d’extrême famine.


De nombreux conifères près du sommet sont plusieurs fois centenaires et leur écorce tombante donne souvent un aspect rouge du plus bel effet à la vallée. Les parcours de randonnée ont des pentes douces et sont adaptés à toute la famille. Si vous montez au sommet de la montagne, vous pouvez apprécier de la vue des Monts Gariwangsan et Sobaek. Au sud de la montagne s’étendent les lignes de Sobaek et, à l’ouest, celles de Chiak.



Mont Sujeongsan

photo of Sujungsan

Avec sa topographie tout en douceur, on dit du Mont Sujeongsan que ses formes évoquent le corps d’une femme. On pourra y admirer de nombreuses variétés d’arbres et de plantes comme l’érable palmé, l’azalée royale, l’azalée mucronée ou encore le Platycarya. Au printemps, les azalées royales forment souvent de magnifiques tunnels naturels. En hiver, la neige recouvre le paysage, ce qui réhausse encore la vue dont on peut profiter sur les parcours de randonnée qui sont praticables tout au long de l’année. Une espèce endémique de frêne très présente sur la montagne lui a valu son surnom de « Montagne aux Frênes ».



Mont Sambangsan

photo of Sambangsan

La montagne Sambangsan, qui entoure littéralement la ville de Pyeongchan, évoque une mère qui embrasse son enfant. On trouve dans la forêt épaisse qui la recouvre du Chwinamul et du Deodeok (des variétés de plantes comestibles très utilisées dans la cuisine coréenne). On y trouve aussi de nombreux marais et des chemins de pierre. Les cols y sont raides.



Mont Jangamsan

photo of Jangamsan

Le Mont Jangamsan sur lequel coule la rivière Pyeongchang lui donne une beauté tout-à-fait pittoresque. Elle abrite de nombreux pins ce qui lui confère une odeur agréable et rafraîchissante qui ne manquera pas de ravir les visiteurs et autres randonneurs d’un soir. Les parcours de randonnée permettront d’observer d’une position privilégiée les Monts Nosan, Sambangsan et Baekdeoksan ainsi que la ville de Pyeongchang située en contrebas. De plus, à partir de 300 m de dénivelé, la pente s’adoucit, rendant la montagne accessible à tous. On y trouvera une attraction intéressante : le plus grand vivier à truites du pays.



Mont Baegunsan

photo of Baekwoonsan

Le Mont Baegunsan, dont le plus haut des 6 sommets culmine à 883m d’altitude, tire son nom des nuages blancs qui recouvrent en permanence son sommet. « Mont Baegunsan » signifie en effet « montagne aux nuages blancs » en coréen. La rivière Joyang y prend sa source avant de se jeter dans le fleuve Donggang qui semble couper ses flancs raides et ardus tel un couteau.


Grâce au fleuve Donggang parcourant de long et en large ses versants, le Mont Baegunsan offre de superbes paysages aux randonneurs mais ceux-ci devront souvent s’armer de patience et traverser la rivière à plusieurs reprises, près de Jeongseon, Pyeongchang et Yeongwol, pour arriver au bout des différents parcours proposés. Sa forêt est surtout composée de chênes et la zone a été déclarée protégée en juin 2002. La caverne de Baengnyong qu’elle abrite a été désignée monument naturel n°260.



방문자 통계